Le cas d'une personne ruinée

Publié le par Etienne Baudras

Le cas d'une personne ruinée

Bonjour à tous, aujourd’hui je vais vous parler du cas d’une personne qui a été ruiné au casino.

Jean-Philippe Brykyest originaire de Mariol dans l’Allier, il a 44 ans et est père de 2 enfants en bas âge. Il joue dans le Casino de Vichy qui appartient au groupe Partouche. Cela faisait 10 ans qu’il jouait dans ce casino. Au total, 680 000 € de misés et perdus dans les machines à sous. Il a donc fini par porter plainte contre le casino pour « abus de faiblesse ». Cette affaire a levé le voile sur un phénomène de société important que je vous parlais hier : les problèmes d’addiction. Heureusement pour le groupe Partouche, Jean-Philippe reste lucide car il ne s’érige pas en victime, il s’assume complètement mais il explique qu’il veut faire savoir que le jeu peut rendre malade. Il réclame donc aujourd’hui environ 300 000 € car il estime par contre avoir été poussé au jeu par le casinotier de Vichy. Je cite « on me faisait des facilités de paiement, on me relançait, on me chouchoutait ». Le groupe Partouche a toujours affirmé avoir tout tenté pour raisonner M.Bryk, ils disent qu'ils sont très impliqués dans les actions qui visent à prévenir le syndrome de la dépendance. Cette situation a précipité tout son entourage dans un gouffre sans fin. Sa compagne a quitté le domicile conjugal à plusieurs reprises, elle a même tenté de se suicider pour le faire réagir. Pour lui aller au casino était une drogue « il lui fallait sa dose ».

Aujourd’hui, il doit encore rembourser 150 000 €. Son avocat a indiqué qu’il lui est arrivé de faire des chèques sans provision de 8 000 € / jour, jusqu’à 61 000 € en deux mois. Il venait au casino tous les jours, non seulement le groupe Partouche n’a pas décelé sa dépendance mais en plus, il l’a accompagnée. Mr Bryk a été jusqu’à miser ses allocations chômage et n’a plus de quoi nourrir ses enfants.

Le jeu peut tuer. Aujourd'hui, il assure avoir arrêté de jouer mais bon les effets de ce problème ont qu'il est interdit bancaire, fiché à la banque de France, criblé de dettes et il doit encore rembourser 150 000 € et ne vit qu'avec 300 € par mois pour nourrir sa famille.

Sa dernière chance est le procès très attendu. En tout cas Mr Bryk espère faire comprendre qu'il y a de plus en plus de gens dépendant aux jeux.

Merci d'avoir lu mon article, à bientôt.

Commenter cet article

online desk scheduling 22/07/2017 04:21

The exceedingly propitious by vile of in request to fervent the concrete computer associated along job promoting. Retain pertaining to tell this share.

70’s costumes 19/07/2017 10:13

I am waiting to see more information from you because this one is awesome.

vintage shops uk 14/06/2017 10:04

Benefit utilizing your facts, the optimal recognized by themselves excellent. Benefit yet again designed relevant to delivering people personal unique personal computer system facts. Great!